BeaucoupBlue 3

David et Adrian Mowry

 

Il y a des moments que j’ai à partager et je vous propose de partir pour une terra incognita : Beaucoup Blue en sera notre destination. "... Country Gift Music se transforme en aventurier de la musique ; découvreur de contrée magnifique.

Parfois la sensation s’apparente au bonheur de mettre la tête sous l’eau lors d’une plongée dans une mer tranquille, calme et pleine d’une vie mystérieuse, merveilleuse…

Cela s’apparente à une découverte au coin d’un chemin, d’une rivière ou d’une passe entre un lagon et l’océan immense… la main passée sur une vieille pierre qui se met alors à parler par de petites et pratiquement imperceptibles vibrations.

Beaucoup Blue qui est un duo père, fils de Philadelphie m’emmène dans un univers tout aussi mystérieux et magique que les quelques lignes qui ont ouvert cette chronique.

La découverte est fabuleuse… et comme un saumon qui remonte le fleuve, la rivière puis le ruisseau qui l’ont vu naître et grandir j’ai cette impression d’arrivée dans une maison où je me sens comme chez moi… c’est cela qu’il y a de magique avec la musique.

 

BeaucoupBlue Elixir

 

Ces premières minutes … plus ces premières heures, me sont comme la plus fraîche des eaux lorsque la soif est là dans la bouche, comme le gâteau juste sucré comme il le faut se présente lorsque la faim est là au ventre… la musique des David et Adrian Mowry se savoure avec une curiosité, une envie, une passion qui, à rebours, a débuté par le dernier disque le plus récent « Elixir » 2016. Ce dernier, constitué de 13 titres, nous attrape avec ses saveurs qui s’accommodent d’America et de Blues. Toutes sont parfaites, mais une est extraordinaire « Swing Low » est certes une reprise, mais qui est réarrangée, réappropriée nous perce jusqu’au cœur.

Extrait "Deuces Wild"

Je saute le EP de 2012 « Four Stories » j’arrive en 2009 sur une autre merveille « Free To Fall ». Ce disque est sur la même ligne (même si c’est en vérité l’inverse) lors de cette découverte que le dernier en date « Elixir ».

 

BeaucoupBlue 4StoriesBeaucoupBlue FreeToFall

 

Il est évident que personne ne peut connaître tous les artistes de cette planète, et même uniquement les plus talentueux d’entre eux. Donc, c’est avec humilité que j’ai fait depuis cette fin août 2017 leur découverte avec un bonheur qui m’impose d’être ici un peu plus lyrique. Ils ont été nominés à la fois pour leurs qualités de sogwritting que pour leurs savoir-faire en tant que musiciens et chanteurs. L’accord familial se transpose dans 4 albums et un EP de quatre titres depuis le tout début des années 2000. Guitares de tous styles passent dans leurs mains pour magnifier les titres, les compositions.

 

BeaucoupBlue 2

 

BeaucoupBlue OutOfTheWoodwork

2003 voit paraître « Out Of The Woodwork » qui débute par un titre que l’on qualifie immédiatement de classique Blues avec l’utilisation de tout ce qui caractérise le Blues du Delta .. Chant lent et mesuré appuyé sur deux guitares, dont une dobro ou national avec résonateur et usage du slide si caractéristique. Alliance des voix est prenante et présente dès la seconde plage avec « C.C. Rider »… je ne passerai pas .. Non !!! je ne passerai pas l’ensemble des 12 plages de ce disque sorti en autoproduction !! Autoproduction c’est ce qui caractérise les productions de David et Adrian Mowry. Pas de label, pas d’intermédiaire entre les producteurs et les amateurs (bon à part les sites marchands !). Un premier disque plus resserré sur un genre le Blues, mais qui nous dévoile la présence déjà impressionnante du savoir-faire, des voix, du jeu. Ils avouent , eux-mêmes, que ce premier disque est une émotionnelle et transcendante une plongée dans le Blues-Folk.

Extrait "Man In Full"

 

 

Ils reçoivent principalement deux récompenses soit le “Grand Prize Winner of the Billboard Magazine World Song-Writing Contest,” ainsi que le “Grand Prize Winner of the Telluride Blues & Brews Acoustic Competition” et sont régulièrement présents dans le top 40 de l’ AMA (Americana, Roots, & Folk radio).

BeaucoupBlue HeartsAtHome

2005 voit l’album de la transition « Hearts At Home ». Le Blues va par le travail, la recherche, la créativité se patiner avec des sons plus ronds, plus chaleureux tout en imprimant à chaque pas, chaque seconde une présence indiscutable et magnifiée.

Commencer par celui que vous voulez cela n’aura aucune importance, car chacun est une porte grande ouverte sur une terra incognita de «Beaucoup Blue » qui jusque dans son nom nous aura attrapés et embraqué sur ce vieux rafiot afin de remonter les lignes de notes et faire éclater au grand jour la plus belle des musiques.

BeaucoupBlue 1

 

 

***