Par Pascal P

 

AJHobbs

 

Il y en a qui vont être aux anges avec AJ Hobbs (connu précédent pour deux singles sous le nom de Carl King puis de The Den sessions) car celui qui vit actuellement en Californie avec sa famille nous produit un premier disque au son Country Music très vintage avec une pointe de Outlow Soul (comme il aime lui-même le dire), une pointe de Honky Tonk, une pointe de Californian son et le tout accompagnant une voix superbe, classique et avec quelques sonorités à la Waylon Jennings.

 

AJHobbs TooMuchIsNeverEnough

 

Un premier disque « Too Much Is Never Enough » enregistré avec des pointures et de très, très bons musiciens : Aubrey Richmond (violon), John Schreffler, Jr (guitariste à pédale steel), Matt Lesser, Jim Doyle (batterie), Kamp (basse), Jeremy Long (Guitare), Brian Whelan (orgue, piano et clarinette) et Storm Rhode IV (guitare), nous trouvons aussi aux harmonies Makeda Francisco, Oya Thomas et Kitten Kuroi.

Des chansons souvent (comme beaucoup) inspirées de sa propre vie, de son propre parcours, ses rencontres et l’observation attentive de la vie, de la société et des gens qui l’entourent. Rien de nouveau me direz-vous et pourtant c’est un disque de douze plages qui claque et tombe parfaitement. On commence par deux titres « Too Much Is Never Enough » et « Life Without You » qui n’ont rien, mais alors vraiment rien, à redire ou à envier à certaines chansons à succès écrites par les grands songwriters des majors labels.

Nous sommes comme je vous l’ai indiqué dans une country music classique et qui nous porte vers des chansons mélodiques et très bien conçues. Un titre un peu plus west coast est certainement « Eastside » (lol) et est directement suivi par « Shit Just Got Real » plus explicite mais aussi plus traditionnelle… un titre qui nous rappelle la grande époque des Outlaws… un son aussi un peu plus texans avec une pedal steel à la fois discrète mais parfaitement présente, sans parler de solos guitares purement géniaux.

Une reprise de Merle Haggard « The Bottle Let Me Down » enchaînée à sa composition « Daddy Loved The Lord » nous parle ou nous exprime ce qu’il a déjà vécu ici-bas. « Are You Going To Tennessee » entre Honky Tonk et Western Swing est un pur bonheur !!! Vraiment ! Il n'y a qu'un titre en duo avec une chanteuse Dominique Pruitt « Take Is Slow » que l'on qualifira de classique mais lui aussi nous permettant de passer quelques minutes de qualité.

 

Pour l’instant, il assure uniquement des concerts dans son pays, mais espérons le voir très vites en France car il ne fait aucun doute que sa musique est en adéquation avec ce qu’aime, attend la grande majorité des amateurs de Country Music de ce côté de l’atlantique.

 

 

 

**