JonPardi

 

Il est bien rare que je me laisse à écouter les nouveautés de la Country actuelle made in Nashville mais en ce jour, j'ai par les enceintes le dernier album de Jon Pardi "California Sunrise" qui arrive jusqu'à mon petit cerveau lent (avez-vous le jeu de mot ... oui, il y a des jours où je me laisse aller...).


Revenons à nos moutons... Jon Pardi nous livre un disque simple, easy listening avec des points de tradition mais encore plus de modernité. Il y a dans les nouvelles productions depuis quelques temps (voir quelques années car le temps passe très, trop vite !!!) un élément qui me laisse un peu interrogatif on dirait (j'en suis sûr !!) que la voix des artistes ne nous arrive plus qu'à travers filtres et boites à effets. Y a cette sensation que on lui donne de la réverbe, une vibration métallique pour la dynamiser, la rendre plus dansante comme si tout actuellement devait tourner au tour des line-dancers (je n'ai rien contre eux mais contre une forme d'asservissement des artistes à une industrie !!!).


En fin de compte, cela donne des disques plutôt plats !!! Celui-ci comme beaucoup d'autres, même si je n'ai pas zappé, ne restera pas plus loin dans mon cerveau que cette chronique.


Dur ! Oui... il le faut de temps en temps pour bien marquer l'orientation musicale de Country Gift. Bien loin, vraiment loin, de ma critique du dernier disque de Sam Bush.


Aller !!! On se l'écoute tout de même et cela fait passer l'heure consacré au ménage !!! En fait le meilleur morceau comme souvent sur ce genre de production est le single qui est souvent aussi le titre de l'album "California Sunrise" ici m'a fait dresser que l'oreille. C'est déjà un bon point.

A vous de vous faire votre propre idée, opinion... ne jamais, jamais faire confiance aveuglément à une chronique. Ce qui est vrai pour moi, sera certainement à l'opposé d'une autre personne. C'est aussi cela la diversité dans la culture avec ou sans "C". Chacun doit se bâtir la sienne propre avec ses points communs ou aussi ses divergences permettant l'échange et l'enrichissement.

A vous donc...