DickBurnett

 

Il y a une chanson qui est connue même par les non fans de Country Music et autres courants liés, elle a été remise au premier plan par le film des frères Cohen « O Brother » (2000) et pour lequel le directeur musical T-Bone Burnett (simple homonyme) a fait une sélection de vieux airs et aussi appel à quelques grands artistes pour que la B.O de ce film soit la plus proche de l'atmosphère du temps narré mais aussi avec une force suffisamment importante pour que son impact dépasse le seul reflet d'un film.

 

oBrothers2

 

C'est ce qu'ils ont réussi à faire en donnant à la fois à la B.O cet impact mais aussi à sa suite une série de concerts et un DVD (produit par les mêmes frères Cohen) « Down From The Mountain ». La chanson phare de ce film et de ce DVD musical n'est autre que « Man Of The Constant Sorrow ». « Man of a Constant Sorrow » nous vient d'un artiste qui est loin, très loin des paillettes et du monde de l'industrie du disque qui n'en était en plus qu'à ses balbutiement.

Dick Burnett natif du Kentucky, devient chanteur des rues suite à un tournant majeur des sa vie. Orphelin à l'âge de douze ans, Dick Burnett a une vie somme tout insignifiante et des plus normale.. il travaille, se marie, a un enfant et un jour tout bascule car il est presque assassiné en 1907 quand il se fait détrousser et finalement tirer en plein visage par son agresseur. Miraculeusement, Dick Burnett survit mais il est à présente aveugle. Aussi pour gagner sa vie et subvenir au maximum au besoin de sa femme et son enfant, il joue du banjo, du violon dans la rue avec une tasse d'étain attachée à sa jambe pour faire la manche. Pour ajouter à ses revenus, il a produit quelques petits livres de chansons, qu'il a plus tard appelé «Songs Ballets».

Vers 1913, il publie une petite brochure intitulée R.D BURNETT « The Blind Man ». Parmi les quatre chansons de ce livret, il y en a une appelée «Farewell Song» qu'il a écrit vers 1912 et que nous connaissons maintenant sous le titre de « Man of a Constant Sorrow ».

 

LeonardRutherfordAndDickBurnett

Dick Burnett avec Emry Arthur

Dick Burnett enseigne la chanson, la musique à son voisin, Emry Arthur et ensemble il l'enregistre le 1er janvier 1928 avec l'expression maladroite d'Arthur. Car à cette époque, les artistes même connus ne pouvaient pas se permettre des enregistrements multiples et ce n'était toujours que la meilleure version ou souvent l'unique version en one shot selon le budget financier de l'artiste ou de son producteur (lorsqu'il avait la chance d'en avoir un) qui était gardée.

Cette chanson a été bien avant la B.O du film « O Brother » repris par une foultitude de musicien connus ou inconnus... selon George Shuffler, Ralp Stanley, qui va l'enregistré et la produire entre 1950 et 1951 l'aurait appris de son père, qui lui même l'aurait découvert lors d'un de ses déplacement dans l'état du Kentucky.

 

RalphStanley

 

Depuis et régulièrement, elle est reprise, adaptée, transformée ou pas … et participe ainsi à faire perdurer le nom de Dick Burnett un homme à la vie pour le moins morose.

 

oBrothers

 

La chanson : Man Of Constant Sorrow

(Traduction non littérale)

 

For six long years i've been in trouble

My Pleasure here on earth is done

For in this world i have to ramble

I have no friends to help me now.

Pendant six longues années, j'ai été en difficulté
Mon Plaisir, ici sur terre, est terminé
Car dans ce monde que je dois parcourir
Je n'ai pas d'amis pour m'aider maintenant.

Oh, fare you well my own true lover

I fear i'll never see you again

For i am bound to ride the northem railraod

Perhaps i'll die upon the train.

Oh, c'est toi, mon vrai amour
Je crains de ne plus jamais te revoir
Car je suis tenu de monter dans le train nordique
Peut-être mourrai-je sur ce train.

Oh, you can bury me in some deep valley

For many years there i may lay

And while you're dreaming while you're slumbering

While i am sleeping in the grave.

Oh, vous pourrez m'enterrer dans une vallée profonde
Lors de nombreuses années, je me coucherai

Pendant que vous rêvez
Alors que je dormirai dans la tombe.

Oh it's fare thee well to my native country

The place where i Have loved so well

For i have all kinds of trouble

In this vain no tongue can tell.

Oh c'est un au revoir à mon pays natal
L'endroit où j'ai aimé être si bien
Car, aujourd'hui, j'ai toutes sortes d'ennuis
Dans cette fierté qu'aucune langue ne peut dire.

But friends all know i may be a stranger

My face you many never see no more

But there's one promise that's been given

Where we can meet on the beautiful shore.

Mais les amis savent tous que je peux être un étranger
Mon visage que vous ne verrez plus jamais
Mais il y a une promesse qui a été donnée
Où nous nous retrouverons sur l'autre rive.

Chorus :

I'm a man of constant sorrow

I have seen trouble all my days

I bid farewell to old kentucky

The place Where i was born and raised.

Je suis un homme en souffrence
J'ai vu les ennuis tous les jours de ma vie
Je fais mes adieux à mon bon vieux Kentucky
L'endroit où je suis né et où j'ai grandi.

 

**

*